La Grotte Cosquer à Marseille

La découverte de la Grotte Cosquer est l’une des découvertes majeures de la paléontologie en France. Il s’agit d’un legs inestimable qui mérite d’être conservé, mais aussi partagé avec le public. Un défit technique a consisté a créer une copie conforme de la cavité, pour protéger l’originale. En juin 2022, c’est chose faite et les premiers tickets sont déjà vendus avant l’ouverture des portes.

Situé à La Villa Méditerranée à quelques pas du MUCEM, la réplique de la Grotte Cosquer doit recevoir chaque année pas moins d’un demi million de visiteurs. Cette affluence est comparable à la fréquentation de la célèbre Grotte de Lascaux. Il s’agit d’un projet ambitieux qui contribuera à l’essor touristique de Marseille et de la région PACA/Sud.

Histoire de la Grotte Cosquer

La présence de l’Homme en Provence est très ancienne. Les datation par l’étude du carbone prouvent que la Grotte Cosquer a été fréquentée durant le Paléolithique supérieur, il y a 27.000 ans. À cette époque, la terre connaît une période glaciaire et le niveau de la mer est inférieur à 120 mètres à ce qu’il est actuellement. Le paysage paléolithique des calanques est très différent de l’actuel. Le rivage est éloigné de plusieurs kilomètres vers le sud.

L’entrée de la Grotte Cosquer se trouve à 37 mètres sous la mer au Cap Morgiou. Un couloir de 137 mètres noyé par l’eau et plongé dans l’obscurité doit être emprunté pour accéder aux salles où se trouvent les peintures rupestres. C’est un plongeur nommé Henri Cosquer qui l’a découverte en 1985. Cette configuration dangereuse rend impossible l’accès au grand public. Malheureusement, trois accidents mortels ont eu lieu durant les diverses explorations de la cavité sous-marine.

Mais c’est son emplacement qui a figé dans le temps et a protégé pendant des millénaires les richesses de la Grotte Cosquer. Car depuis la remontée du niveau de la Mer Méditerranéen jusqu’à se découverte en 1985, personne n’a pénétré ce sanctuaire préhistorique.

La Grotte Cosquer comprend deux salles. La première est aussi la plus vaste et la plus richement décorée. On y retrouve sur toutes ses parois des peintures et des dessins d’animaux ayant vécus dans la région il y a des milliers d’années : chevaux, bisons, cerfs, mégaceros, antilopes saïgas, bouquetins, phoques, pingouins, poissons et félins. Des mains négatives rouges et noires sont aussi présentes. Certaines sont entières, d’autres ont des phalanges manquantes. Des signes et symboles géométriques ont aussi été dessinés, mais leur signification reste une énigme.

La seconde salle est réduite et moins richement ornée que la première. Mais l’on retrouve des traces des artistes de l’époque, notamment une zone au sol avec du charbon de bois et de l’argile. On retrouve aussi des gravures au sol.

À cause des dégâts dus à la remontée du niveau de la mer, du changement de l’atmosphère de la cavité et des micro-séismes, les peintures rupestres de la version originale sont menacées. Il est probable que la copie réalisée survive à l’originale à l’avenir.

Réalisation de la copie conforme

Le projet a été initié sous l’impulsion de la région PACA/Sud. La réalisation a été confiée à l’entreprise Kléber Rossillon. La Grotte Cosquer est un site de grande importante, mais son accès étant dangereux, la création d’une copie conforme permet de partager avec le public des oeuvres d’art préhistoriques.

La création de la copie conforme de la Grotte Cosquer a mobilisé des moyens techniques importants. Les parois en résine ont été moulées à partir de découpes en polystyrène. Tous les détails et volumes ont été créés à l’identique. L’usinage a été confié à un robot, mais les vérifications et les ajustements ont été réalisés par des experts de l’art pariétal.

Les peintures ont été réalisées à main en projetant des images des originaux sur les parois en résine. Les couleurs ont été respectés à l’identique. Des milliers d’heures ont été nécessaires pour réaliser la copie parfaite de la Grotte Cosquer. Il s’agit d’une performance remarquable qui mérite largement une visite. Rendez-vous à La Villa Méditerranée, dans le second arrondissement de Marseille pour admirer cette réalisation et les expositions attenantes.

Pour en savoir plus

Pour organiser votre visite et acheter vos tickets en ligne, consultez le site de la Grotte Cosquer.

Si vous souhaitez poursuivre la découverte du patrimoine préhistorique de la Provence, nous vous invitons à lire notre article sur le Musée de Préhistoire des Gorges du Verdon, situé à Quinson dans le département des Alpes de Haute Provence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

WC Captcha − 2 = 8