Observation des mammifères marins : baleines, cachalots et dauphins

La côté varoise est le point de départ idéal pour aller à la rencontre des cétacés et autres créatures marines. L’observation des mammifères marins est facilitée, car les eaux du sud-est de la France sont appréciées par de nombreuses espèces, qui viennent s’y nourrir et s’y reproduire. Il n’est pas surprenant que les eaux provençale fassent partie d’une zone protégée internationale, le sanctuaire Pélagos.

Quelles sont les espèces visibles au large ?

La Mer Méditerranée se compose de divers bassins aux profondeurs variables. Certains territoires sont plus enclavées que d’autres ou plus profonds que d’autres. Le sanctuaire marin Pelagos – localisé sur le bassin liguro-provençal – couvre plus de 80000 kilomètres carrés entre la France, la Corse et l’Italie. La topographie sous-marine est complexe et des remontée de nutriments depuis les profondeurs permettent la mise en place d’une chaîne alimentaire importante.

Ainsi sur cette zone protégée, les mammifères marins sont particulièrement abondants. Notamment durant la période estivale. C’est durant cette période de l’année qu’ils y trouvent leurs proies en abondance. Vous cherchez des cachalots ? Trouvez d’abord des calamars ! Logique non ?

Les cétacées

Les cétacées sont des mammifères aquatiques qui vivent pour la plupart en eau de mer. Il en existe environ 90 espèces, dont une vingtaine fréquentent régulièrement les eaux de la Mer Méditerranée. Certaines espèces sont très rarement observées, car elles sont en général présentes dans d’autres océans du globe. C’est le cas notamment de la baleine grise – originaire de l’Océan Pacifique – et qui n’a été observée que deux fois en un siècle.

Les dauphins

Les dauphins sont des mammifères marins carnivores qui se nourrissent de poissons. Les espèces de dauphins que l’on peut observer le plus communément sont :

  • le dauphin bleu et blanc (Stenella coeruleoalba),
  • le grand dauphin (Tursiops truncatus),
  • le dauphin commun (Delphinus delphis)
  • le dauphin de Risso (Grampus griseus),
  • le globicéphale noir (Globicephala melas)
Les globicéphales sont très communs au large des côtes provençales. Source photographie : Pixabay.

Le cachalot

Le cachalot (Physeter macrocephalus) est une des plus grandes espèces de mammifères marins que l’on peut apercevoir au large des côtes provençales. On retrouve sur le sanctuaire Pelagos des spécimens qui mesurent plus de 15 mètres et peuvent peser 40 tonnes.

Bien souvent, l’observateur ne voit du cachalot que sa nageoire caudale, lorsqu’il débute sa plongée. Source photographie : Pixabay.

Le cachalot est un chasseur de calamars. Ce formidable animal va débusquer ces céphalopodes dans les abysses, jusqu’à 2000 mètres de profondeur. Il peut alors rester une heure en apnée et se dirige en l’absence de lumière grâce à son sonar. C’est l’écholocation qui va lui permettre de capturer ses proies.

Les baleines

L’espèce de baleine la plus fréquente est le rorqual commun (Balaenoptera physalus). Il s’agit du second plus gros animal vivant actuellement sur notre planète. Les plus grands spécimens mesurent plus d’une vingtaine de mètres. La population résidente en Mer Méditerranée est estimée à environs 5000 individus.

Malgré leur grandes dimensions, les baleines sont des animaux inoffensifs. Leur alimentation est constituée de petits animaux qui forment le plancton. Les baleines peuvent s’en nourrir après avoir filtré l’eau au moyen de leurs fanons. Un rorqual adulte peut manger chaque jour entre une à deux tonnes de krill, crevettes et autres petits poissons.

Les autres espèces

Les eaux provençales sont aussi visitées par d’autres créatures surprenantes. Même si elles ne sont pas à l’honneur durant les sorties de Whale Watching, ces animaux sont toutefois impressionnants.

La tortue caouanne est assez fréquente au large de la Provence, par contre elle ne vient pondre sur les plages que très rarement. Source photographique : Pixabay

C’est notamment le cas des tortues de mer – comme la tortue caouanne – que l’on retrouve généralement en été. Mais l’on peut aussi observer des oiseaux de mer, des poissons étranges comme le poisson lune, des thons rouges et des espadons.

Comment faire du Whale Watching en Provence ?

Les mammifères marins se retrouvent plus nombreux à plusieurs kilomètres du continent. Certaines espèces comme le cachalot profitent des grandes profondeur pour s’alimenter de calamars et d’autres poissons pélagiques.

Pour pratiquer le Whale Watching en Provence, il est nécessaire de disposer d’un bateau rapide, mais aussi de bien connaître les habitudes et les sites fréquentés par les mammifères marins et autres habitants du grand large.

Sorties baleines et dauphins depuis Sanary

Si vous souhaitez partir depuis Sanary (dans le Var), la compagnie Découverte du vivant vous reçoit à bord de sa vedette rapide, la Croix du Sud V. Durant une journée, vous vous aventurez sur les eaux du sanctuaire Pélagos. Au cours de la traversées, deux conférences vous informeront sur l’écologie des mammifères marins.

Sorties en haute mer au départ de Six-Fours-les-Plages

Sea Adventure organise des sorties en mer au départ de Six-Fours-les-Plages. Mais il est aussi de vous joindre à eux au départ du port Miramar à La Londe-les-Maures. Pour en savoir plus, consultez le site https://sea-adventure.net/

Sorties Whale Watching depuis Hyères

Vertical Horizon vous propose de vous emmener sur site avec son semi-rigide rapide. Les sorties nécessitent de bonnes conditions météorologiques, car les animaux sont plus difficiles à observer par mer houleuse. Pour en savoir davantage, consultez le site http://www.verticalhorizon.fr

Sorties baleines et dauphins depuis Nice

Il est possible de partir depuis Nice avec Shelltone Whale Project. Cette association à pour mission de collecter des données sur la biologie des cétacées en Méditerranée. Son financement passe en partie par l’organisation de ces sorties d’observation en mer. Pour en savoir plus, consultez le site https://www.shelltonewhaleproject.org

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *