La Montagne Sainte Victoire

La montagne Saint-Victoire est l’un des symboles de la Provence. Ce massif calcaire s’étend sur 18 kilomètres de long dans la région d’Aix-en-Provence. La couleur claire de ses falaises – qui font face au sud – est due à la nature calcaire du sous-sol. Cette montagne doit sa renommée au peintre Paul Cézanne qui lui a consacré pas moins de 80 peintures. C’est aussi un refuge pour la faune sauvage et la flore méditerranéenne.

L’Histoire de la Sainte-Victoire

Avec le Mont Ventoux, la Montagne Sainte-Victoire est un élément important du paysage de la Provence. Elle culmine à 1011 mètres d’altitude au pic des mouches.

montagne sainte victoire
La Montagne Sainte-Victoire est située dans la région aixoise. Crédit Pixabay.

Son nom n’a pas toujours été le même. Au Moyen-Âge, elle était nommée Mont Venture. Son appellation actuelle de Montagne Sainte-Victoire serait peut-être une allusion au triomphe militaire de Caïus Marius – général des troupes romaines – en 102 avant Jésus Christ. Ce massacre aurait couté la vie à près de 100.000 soldats, majoritairement des ennemis de l’Empire Romain, au cours d’une seule journée… C’est d’ailleurs la bataille la plus sanglante jamais livrée sur le sol de France.

Eggs en Provence

La Sainte-Victoire est le produit d’évènements géologiques très anciens. Et il n’est pas surprenant que l’on y retrouve les traces de dinosaures qui ont vécu sur les terres provençales, il y a plus de 70 millions d’années. À cette époque reculée, le climat était très différent. Et la végétation était plus proche de la forêt tropicale et des marécages que du maquis méditerranéen.

On retrouve ainsi dans les argiles rouges de ce territoire plusieurs gisements d’os et d’oeufs de dinosaures ! Ces oeufs de dinosaures sont tellement nombreux que les paléontologues ont surnommé cette endroit Eggs en Provence, faisant ainsi un jeu de mot entre la ville d’Aix-en-Provence et le mot oeuf en anglais.

Paul Sézanne est la Sainte-Victoire

Le peintre Paul Sézanne a consacré de nombreuses peintures pour représenter la Montagne Sainte-Victoire. C’est l’artiste qui contribuera le mieux à rendre célèbre ce relief provençal dans le monde entier. On retrouve ses toiles dans des musées en Europe, en Asie et aux États-Unis. Mais il eut des difficultés pour représenter les couleurs du massif sur ses toiles. Il écrivit à ce sujet : “Longtemps je suis resté sans pouvoir, sans savoir peindre la Sainte-Victoire“.

La Montagne Sainte-Victoire réalisée par Cézanne en 1890. Crédit Flick.

Sézanne aura une attirance forte pour la Montagne Sainte-Victoire. Il pendra plus 80 tableaux où elle est représentée à l’aquarelle ou à l’huile. Les premières oeuvres place la montagne au second plan, derrière des arbres, des personnages, un village. Puis le peintre se lance dans son étude comme sujet principal de ses oeuvres.

La faune sauvage du massif

La Sainte-Victoire et les territoires proches font l’objet d’une protection. La Réserve naturelle de la sainte victoire protège des gisements paléontologique, mais aussi la faune provençale. De nombreuses espèces trouve dans le massif un refuge.

L’une de ces espèces est le loup. Celui-ci depuis son retour par les Alpes a été observé plusieurs fois sur la montagne. Et les troupeaux de plusieurs bergers ont malheureusement étaient attaqués.

Une autre espèce menacée est l’aigle de Bonelli. Deux couples ont choisi le massif comme territoire de chasse. Les ornithologues les guettent à la jumelle, espérant apercevoir l’un de ces rapaces profiter des courants d’air ascendants.

La randonnée sur le massif de la Sainte-Victoire

La Montagne de la Sainte-Victoire et ses environs sont une destination de choix pour les amateurs de randonnée. Les chemins balisés permettent de rejoindre les sommets et de s’approcher des falaises. Il faut s’informer – contactez l’un des points information du Grand Site Sainte-Victoire – sur les chemins que l’on peut emprunter, pour ne pas prendre le risque de devoir faire demi-tour avant d’atteindre son but.

Plusieurs itinéraires sont accessibles à divers niveaux de randonneurs. Il convient aussi d’évaluer ses capacités avant de débuter une sorties. Ces espaces ne sont pas aménagés et il ne faut pas oublier les dangers de cet environnement sauvage. Le risque d’éboulis est possible et il faut se montrer particulièrement prudent lorsqu’on s’aventure sous un surplomb rocheux. En Été, il faudra être attentif au risque de feu de forêt et respecter l’interdiction de fumer et d’allumer un feu.

Durant la période estivale, chaque randonneur doit aussi s’équiper correctement et prendre entre 2 et 3 litres d’eau pour une journée de promenade, car les températures peuvent être élevées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *