Qui est le frelon oriental ?

Le frelon oriental a été aperçu pour la première fois en France, à Marseille en septembre 2021. Des chercheurs ont identifié plusieurs individus – reines, mâles et ouvrières – de cette espèce exotique, sur un site industriel. Depuis, les apiculteurs et les autorités se soucient de la présence anormale de ce frelon. Cet article vous présente qui est le frelon oriental. Mais aussi pourquoi il faut s’inquiéter de sa présence en Provence. Nous vous souhaitons bonne lecture.

Qui est le frelon oriental ?

Le frelon oriental est nommé Vespa orientalis par les spécialistes. Cette espèce se retrouve au sud et à l’est de la Mer Méditerranée. Depuis l’Egypte et la Corne de l’Afrique jusqu’en Inde et en Chine occidentale. On le retrouve également au Moyen-Orient, mais aussi dans le sud de la Grèce, à Chypre et en Sicile.

De part ses origines, le frelon oriental est particulièrement à l’aise sous les climats chauds et secs en été. Il n’est probablement pas dépaysé à Marseille. Mais sera t-il capable de s’implanter durablement et de progresser dans les environs. Nous espérons bien que cela ne sera pas le cas.

frelon oriental
Ouvrière de frelon oriental (Vespa orientalis)

Pourquoi faut-il craindre sa présence en Provence ?

La présence du frelon oriental en Provence n’est pas à prendre à la légère. Cet insecte est une menace pour les personnes, mais aussi pour les abeilles.

Dangers pour les personnes

Le frelon oriental est un insecte qui vit en colonies de centaines d’individus. Comme toutes les espèces de frelons, les femelles sont munies d’un appareil venimeux. Leur dard est relié à une poche qui contient du venin. Le frelon peut piquer plusieurs fois une personne qui s’approcherait de son nid.

Les attaques mobilisent généralement un grand nombre d’ouvrières. Il y a donc un danger réel pour les personnes. Notons que ceux qui sont allergiques au venin d’Hyménoptères peuvent succomber d’un choc anaphylactique après une seule piqûre.

Menaces pour les abeilles et l’apiculture

Le frelon oriental est un prédateur d’insectes et d’araignées. Et il montre – comme son cousin le frelon asiatique (Vespa velutina) – un goût particulier pour les abeilles mellifères. Une ruche représente un véritable garde-manger pour les frelons. Ils viennent y capturer des butineuses pour nourrir leurs larves. Les attaques finissent pas décimer la colonie d’abeilles et la ruche se trouve vidée de ses occupantes en quelques jours.

Les colonies d’abeilles sont fortement menacées, depuis l’arrivée du frelon asiatique en 2004. Et elles n’avaient pas besoin d’une menace supplémentaire. Avec l’arrivée du frelon oriental, l’apiculture est directement menacées. Les apiculteurs provençaux – professionnels ou amateurs – seront-ils capables de faire face aux attaques de Vespa orientalis ? Il existe bien entendu des pièges qui sont déjà employés contre le frelon asiatique. Mais ces pièges seront-ils efficace contre cette autre espèce ?

Pour résumer

Le frelon oriental est un insecte potentiellement invasif. L’observation et la destruction de plusieurs colonies sur Marseille, prouve qu’il est capable de survivre sous le climat du sud-est de la France. Le réchauffement climatique l’aide probablement à étendre son aire de répartition vers le nord.

Si vous rencontrez un insecte qui ressemble au frelon oriental, n’hésitez pas à en faire une photo et à l’adresser au service environnement de votre commune. Par contre, ne prenez aucun risque en vous approchant d’un nid de frelon. Vous risquez un sérieux accident.

Si vous souhaitez obtenir davantage d’information sur le frelon oriental, consultez le site https://frelon-oriental.net. Vous apprendrez à le reconnaître et à le distinguer du frelon européen et d’autres espèces locales, que nous devons préserver. Vous apprendrez aussi comme Vespa orientalis se reproduit et où il construit ses nids.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *