L’Archipel de Riou

L’Archipel de Riou est composé d’îles situées au sud de Marseille. Au large des calanques, il s’agit d’un archipel non habité. Mais qui ne manque pas d’attraits. En 1992, ces îles ont été acquises par le Conservatoire du Littoral et font désormais parti du Parc National des Calanques. À quelques kilomètres de la seconde plus grande ville de France, l’archipel de Riou est un endroit sauvage, refuge pour la faune sauvage.

Histoire de l’Archipel de Riou

L’Archipel de Riou se compose de plusieurs îles, îlots et rochers émergés. Aucun de ces lieux n’est habité. Toutefois, l’île principale a été employé à plusieurs reprises. Elle fut une base militaire, puis une carrière d’où l’on tirait le sable utilisé pour paver les rues de Marseille.

Aujourd’hui, l’Archipel de Riou a une vocation de protection pour les animaux terrestres, mais aussi pour l’abondante faune aquatique méditerranéenne qui peuple ses eaux. Les plongeurs ne s’y trompent pas et apprécient les sites de plongée, où l’on peut admirer des gorgones et explorer plusieurs épaves de navires naufragés.

Deux épaves très connues se trouvent au large de ces îles. Il s’agit du Grand-Saint-Antoine, le navire qui introduisa en 1720 la Peste à Marseille et à toute la Provence. Et des restes de l’avion de Saint-Exupéry, un P38 de reconnaissance aérienne abattu le 31 juillet 1944 par un avion de chasse allemand.

La richesse du monde du silence a été rendue célèbre par le Commandant Cousteau. Son équipe et lui-même découvrirent deux épaves, dont une transportant des centaines amphores grecques. Les trésors remontés à la surface sont maintenant exposés au Musée d’Histoire de Marseille et au Musée des docks romains.

Pour en savoir davantage

Pour en savoir davantage sur le patrimoine naturel de l’archipel de Riou, consultez le site du Parc National des Calanques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

54 − = 49